Pied La Biche

Date de création : Juin 2008
Effectif : de 5 à 20 personnes
Moyenne d’âge : 28,08 ans
Situation géographique : Roanne, Grenoble, Lyon, Paris
Intérêts : Architecture et Beaux Caméscopes
Influences : Gens qui Tombent, Clips de Rap, Werner Herzog
Lieux d’intervention : Roanne, Grenoble, Lyon, Paris, Nantes, Madrid, Bruxelles, Villeurbanne, Saint Romain de Popey

Réunion des collectifs Zoom et Infraksound et de Damien Masson, le collectif Pied la Biche rassemble les compétences d’architectes, vidéastes et urbanistes. Pied la Biche situe ses interventions à la jonction entre cultures numériques, interactions sociales et territoire physique. A partir de moyens souvent rudimentaires (vidéo-projecteur, caméra, micro HF, téléphone portable, téléviseur CRT, magnétoscope, carton, scotch), chaque action est l’occasion d’une inflexion des pratiques habituelles de l’espace : l’extension du domaine Pied la Biche.

Pied la Biche, Turbo 2088, Vidéo (02:47). © Pied la Biche.
Film réalisé dans le cadre du programme « Paris Rome en Trois Minutes » (CulturesFrance). Le 13ème arrondissement de Paris est une vaste opération d’urbanisme dit « moderne » qui a débuté dans les années soixante et s’est interrompu définitivement au milieu des années soixante dix. Il est constitué d’une série de gros bâtiments que l’on nomme « barres » et « tours»; elles sont réalisées en béton et posées délicatement sur une « dalle » elle-même en béton. La dalle forme l’espace public piéton de ce quartier, elle est surélevée de plusieurs mètres au dessus du terrain «naturel » (le terrain naturel étant habituellement dévolu à la voiture). L’ensemble forme un magnifique paysage aux nuances de gris allant jusqu’au blanc cassé (voire coquille d’œuf à certains endroits). Au toucher les différents agglomérés de béton préfabriqués proposent une gamme de textures extrêmement diversifiée. Le dessus de la dalle forme une composition d’objets divertissants tels que des jeux pour enfants, murets, rampes de différentes tailles et différentes pentes, lampadaires, bacs à fleur, escaliers, transformateurs et bouches d’aération. Les toits des barres et tours du 13ème offrent une vue plongeante imprenable sur le grand Paris.

###
Site internet du Collectif Pied la Biche.

Publicité
Cet article a été publié dans #1 - SELF, #2, #3 - INTERLUDES, #4. Ajoutez ce permalien à vos favoris.