Veronika Rudyeva-Ryazantseva

Née en 1981 en Krasnoyarsk (Siberie), Veronika Rudyeva-Ryazantseva est diplômée de l’Institut Pro Arte (Saint-Petersbourg) en 2008. Elle réalise des peintures monumentales dans l’espace urbain, des installations et des vidéos.

Lauréate du concours « Start » pour les jeunes artistes crée par le centre d’art contemporain Winzavod (Moscou) en 2008, elle a par ailleurs participé à plusieurs expositions internationales, notamment à New-York dans le cadre d’« Atlas Institute » en 2009 et au « Nord Art» festival de Budelsdorf, en Allemagne en 2008.

Les projets de Veronika Rudyeva-Ryazantseva, toujours très divers et riches de références, questionnent de manière ironique la culture populaire russe. Ses deux vidéos “The Russian Unconscious” et « Pourification by snow » sont basés sur le même principe: la mise en situation d’un geste traditionnel de la culture russe dans un contexte contemporain.


Veronika Rudyeva-Ryazantseva, The Russian Unconscious, 2008, vidéo (06:12). © Veronika Rudyeva-Ryazantseva.

Cette vidéo est une représentation de la « mystérieuse âme russe», dans toute sa témérité et son audace. L’action répétée par l’acteur Petr Shvetzov (qui déchire sa chemise), est l’archétype d’un geste ancestral slave qui précède le combat. Selon la tradition, il faut la porter boutonnée jusqu’au col pour « protéger l’âme » des pouvoirs maléfiques. «Âme boutonnée» signifie littéralement «cœur candide ». Le geste signifie également une volonté d’accepter la mort et une démonstration de force vitale.


Veronika Rudyeva-Ryazantseva, Purification by snow, vidéo (4:31). © Veronika Rudyeva-Ryazantseva

La vidéo reprend une veille tradition des campagnes russes consistant à enlever la neige des tapis. L’artiste a filmé cette action dans un quartier urbain moderne. Dans cette espace, la vielle femme balayant la neige semble aussi intruse que l’église que l’on entraperçoit derrière les immeubles …

###
Site internet de Veronika Rudyeva-Ryazantseva.

Publicité
Cet article a été publié dans #1 - SELF, #2, #3 - INTERLUDES, #4. Ajoutez ce permalien à vos favoris.